un été blanc et noir - frédéric couderc

Titre : Un été blanc et noir

Auteur : Frédéric Couderc

Ma chronique :

Un été blanc et noir donne un bon aperçu de ce que fut la période de l’apartheid, pour les plus jeunes d’entre nous qui n’en ont qu’une très vague idée. Au travers des yeux de l’héroïne, jeune française enseignante au Cap pour quelques mois, cet ouvrage décrit ce que cela représentait dans la vie quotidienne de l’époque : ségrégation, lois racistes, répression des blancs qui fréquentaient des noirs…

L’intrigue principale est liée à Mandela, personnage emblématique de l’époque. Autour gravitent plusieurs histoires secondaires (dont on peine à voir le réel intérêt dans le roman), comme par exemple la réussite de la première greffe du cœur.

Frédéric Couderc donne tout de même un bon rythme à son écriture, alternant action et histoire sentimentale. Malgré une plume simple et efficace, toute la difficulté pour le lecteur (si comme moi il n’est pas un spécialiste de l’Histoire) reste de savoir déterminer quand s’arrête le fait historique et quand commence la romance, tant les deux sont étroitement mêlés. 

Le dénouement, inattendu et émouvant, clôt le roman sur une note sentimentale.