simetierre, Stephen King

Titre : Simetierre

Auteur : Stephen King

Ma chronique :

Par ce roman, on s’immisce dans la famille Creed, composée de Louis, le papa, Rachel, la maman, et leurs deux enfants Ellie et Gage.

Suite à leur déménagement, Louis, le personnage principal, se lie d’amitié avec son voisin Jud, bien plus âgé que lui. On sent dès lors que ce dernier, qui a construit toute sa vie dans le village de Ludlow, connait bien des secrets sur les lieux environnants. En effet, il fait découvrir à Louis un endroit morbide situé à quelques mètres de sa maison seulement : le simetierre des animaux. Depuis de nombreuses années, les enfants ont pour coutume d’y enterrer leurs chiens, chats, ou autre animaux de compagnie, suivant une disposition particulière.

Un soir, après qu’il soit arrivé malheur au chat de la famille Creed, Jud amène Louis au delà du simetierre des animaux. Ils arrivent ainsi au cimetière des Micmacs, terre sacrée des Indiens dotée de pouvoirs incroyables : elle pourrait ramener tout être enterré ici à la vie. Mais, par le passé, les êtres ressuscités ont révélé un tempérament foncièrement différent de ce qu’ils avaient montré de leur vivant, souvent agressif voir dangereux.

Lorsque qu’un drame humain frappe la famille Creed, Louis est confronté à un dilemme : faut-il ou non faire confiance au cimetière des Micmacs ?

Par ce roman, Stephen King se perd un peu dans des détails sans réelle importance et fait par moment trop patiner l’histoire… Il faut attendre plusieurs dizaines de pages pour voir l’intrigue réellement se dessiner, et on reste déçu par le dénouement final. Enfin, le côté surnaturel est un peu grossier.